Mot du Président

Chers lecteurs et partenaires de lutte pour un monde débarrassé des armes chimiques.

 Je voudrais, au nom de l’Autorité Nationale pour l’Interdiction des Armes chimiques (ANIAC-TOGO) que je préside, m’acquitter d’un agréable devoir, celui d’adresser mes vifs et sincères remerciements au  Chef de l’Etat Son Excellence Monsieur Faure Essozimna GNASSINGBE pour son souci majeur orienté vers la promotion du bien-être des populations togolaises, qui s’est encore illustré, le 04 novembre 2015, par la création de l’ANIAC-TOGO, une structure nationale de coordination, de contrôle et de gestion qui prône l’utilisation  des produits chimiques à des fins pacifiques.

Orientée vers la protection de la santé, de l’environnement et le développement socioéconomique, l’ANIAC-TOGO œuvre conformément aux obligations de la Convention sur l’interdiction des armes chimiques à prévenir tous les incidents et risques liés à l’utilisation des produits chimiques au Togo.

A ce titre, depuis sa création l’ANIAC-TOGO a mené un certain nombre d’activités, notamment l’élaboration d’un avant-projet de la Loi nationale portant interdiction des armes chimiques au Togo, la sensibilisation  des acteurs concernés par l’utilisation des produits chimiques y compris les médias, la mise à jour de la liste des produits chimiques au Togo, l’établissement d’un partenariat et d’un cadre de partage de meilleures pratiques avec l’Autorité nationale du Maroc. Toutes ces actions constituent pour nous aujourd’hui des chantiers ouverts qui ont besoin du concours de tous pour leur concrétisation et leur animation.

Je voudrais ici, saluer le dynamisme des membres de l’ANIAC-Togo, dont les contributions n’ont jamais fait défaut et je crois compter sur leur soutien pour la réussite du mandat qu’ils viennent de me confier.

En perspectives nous envisageons atteindre des objectifs ci-après :

  • Faire un plaidoyer pour accélérer le processus d’adoption de l’avant-projet de Loi nationale sur l’interdiction des armes chimiques ;
  • Vulgariser la Convention à l’échelle nationale par la poursuite des ateliers de sensibilisation ;
  • Finaliser la mise à jour de la déclaration annuelle de la liste des produits chimiques au Togo ;
  • Créer une synergie entre les différents sectoriels en charge de la délivrance des autorisations à l’importation, à l’exportation et à l’utilisation des produits chimiques au Togo;
  • Renforcer la coopération entre l’Organisation pour l’Interdiction des Armes Chimiques (OIAC) et l’ANIAC-TOGO d’une part et d’autre part entre l’ANIAC-TOGO et les autres Etats parties.
  • Renforcer le programme de tutorat entre l’Autorité Nationale du Royaume du Maroc et l’ANIAC-TOGO.
  • Renforcer les capacités des structures en charge de la gestion des produits chimiques.

Bref, toutes ces actions visent à concourir à l’avènement d’un monde sécurisé en matière de gestion des produits chimiques et où la chimie jouera un rôle prépondérant dans le développement de notre pays le Togo.

En cette période de la pandémie liée au coronavirus j’exhorte tous à suivre scrupuleusement les gestes barrières qui pour l’instant demeurent les comportements adéquats pour éviter toute contamination et une propagation du virus.

Pour finir, je voudrais rendre un vibrant hommage à notre cher et regretté feu président de l’ANIAC-TOGO, Professeur Bruno Pakoupati BOYODE, qui a su booster les premiers pas de l’Autorité.

Nous nous engageons à accompagner le monde industriel et tous les utilisateurs des produits chimiques à s’inscrire dans les directives du Plan National du Développement (PND) pour la sécurité et le bonheur du peuple Togolais. 

 

M. HUNLEDE Amah
Président de ANIAC-TOGO