L’ANIAC Togo à l’heure du bilan des activités de l’Année 2019

Les premiers responsables de l’Autorité Nationale pour l’interdiction des Armes Chimique (ANIAC-Togo), engagés dans la lutte contre la prolifération des produits chimiques et leurs usages à des fins criminelles ont présenté le bilan de leurs actions menées sur le territoire togolais ces douze derniers mois.

C’était le vendredi 27 décembre 2019 à Lomé en présence des représentants des différents ministères du pays et des responsables de médias.

D’après le rapport présenté à l’occasion, l’ANIAC-Togo a misé ses actions notamment sur la sensibilisation à travers une tournée nationale qui a permis d’outiller les responsables de médias sur les dispositions de la convention sur l’interdiction des armes chimiques CIAC ratifié par le Togo depuis 1997.

S’en sont suivis à l’intérieur du pays des séances de renforcement de capacités des acteurs impliqués dans le transport de marchandises dangereuses ayant débouché sur la nécessité de rédiger un guide pour les acteurs concernés.

On note toujours selon le rapport entre autres des visites de sites industriels relativement à leur usage des produits chimiques  et la tenue d’ateliers dans le cadre du renforcement du cadre législatif et de lutte contre le double emploie de certains produits chimiques au Togo qui aboutit à l’élaboration d’un avant-projet d’arrêté interministériel portant interdiction d’importation de produits de conservation et de commercialisation de boissons (soukoudai) et d’aliments à base de chloroforme et de ses dérivés au Togo.

Le but visé par l’autorité à travers toutes ses actions était d’informer ces acteurs sur les différents domaines concernés par les produits chimiques et les risques liés à leurs utilisations ainsi que les précautions à rendre afin de mettre les populations à l’abri des effets désastreuses des produits chimiques.

« La dynamique de développement (PND) implique la volonté d’industrialisation de notre pays au plus haut niveau, et quand ont sait que les industries utilisent les produits chimiques à 95%, nous estimons qu’il y lieu d’être regardant de l’usage qui est fait de ces différents produits pour le bien-être des populations », a expliqué Bruno Pakoupati Boyode, Président de l’ANIAC

Pour rappel l’ANIAC a été créée en 2015 et a pour mission de promouvoir la paix, la stabilité et la sécurité internationale en contribuant au désarmement général et au développement économique mondial par la lutte contre la prolifération et pour un bon usage des produits chimiques.

 

Revue de Presse :

 

https://togobreakingnews.info/index.php/societe/item/5341-produits-chimiques-aniac-togo-reflechit-a-une-politique-nationale-de-gestion